Skip to content

Chez nos voisins et amis

Nous proposons ci-dessous quelques sites web de référence qui nous sont proches.

Dans la mesure où ils le permettent, nous donnons aussi la liste des derniers 5 articles (ou moins)  qu’ils ont publiés au cours du mois dernier. Naturellement ces contenus sont de leur responsabilité et ne sauraient engager la nôtre.

Tous les liens, en bleu, de cette page, ouvrent une nouvelle fenêtre de navigation.

 

The international Attac network | Another world is possible!

 

Attac France

Le G7 sur la voie du chaos climatique

25 août 2019

Le G7 est né du choc pétrolier de 1973. Il a grandi pour « stabiliser » l'économie mondiale et a (mal) vieilli pour essayer d'assurer la domination de ses pays membres. C'est peu dire que la protection de l'environnement ou la lutte contre les dérèglements climatiques n'est pas vraiment dans son ADN. Par la force des choses, le G7 a pourtant été contraint de s'y intéresser.

- Contre le G7 et son monde / ,

A la veille du G7, des militant·e·s bloquent l'usine de Bayer - Monsanto

23 août 2019

Ce vendredi 23 août, 85 militant·e·s d'Attac, de la Confédération paysanne et d'ELB, de Bizi, des Amis de la Terre et de LAB ont bloqué l'usine de Bayer - Monsanto située à Peyrehorade dans les Landes. A la veille de l'ouverture du G7 ces activistes et militant-es sont venus dénoncer l'inaction complice des États face à la toute puissance et l'impunité dont jouissent les multinationales et exiger un plan de sortie des pesticides.

- Contre le G7 et son monde

Le G7 de Biarritz, un sommet pour rien mais le symbole des dégâts du capitalisme néolibéral

23 août 2019

Les dirigeants du G7 appliquent dans leur propre pays des politiques similaires sur des sujets majeurs : migrations, crise climatique et environnementale, questions sociales, montée des politiques répressives, militarisation… sujets sur lesquels il est indispensable de se mobiliser et faire entendre nos alternatives.

- Lignes d'Attac / , , ,

Le contre-sommet du G7 en images. G7 EZ !

22 août 2019

Chaque jour, retrouvez quelques photos du contre-sommet sur cet article, pour vivre avec nous, cet évènement riche, ouvert et déterminé !

- Images militantes /

La crise du capitalisme s'accélère, c'est le moment de mettre la finance au service de l'intérêt général

22 août 2019

Les objectifs affichés par la France pour le G7 sont de « lutter contre les inégalités grâce à une mondialisation régulée, plus juste et plus équitable ». Disons chiche à Macron ! Désarmons les marchés, mettons les banques au service de la société et stoppons l'évasion fiscale, source majeure d'inégalité ! Dès sa création, Attac a mis l'accent sur le rôle moteur de la finance libéralisée comme instrument de domination de nos sociétés, de destruction des solidarités et d'instabilité. Une nouvelle crise financière globale se prépare. A l'occasion du G7, Attac propose ses alternatives afin de remettre la finance à sa place, sous contrôle citoyen et au service de la société.

- Lignes d'Attac / , , ,

Attac dans l'Isère

Lettre d'infos du 9 août 2019

11 août 2019

Contre G7
Il nous faudra être massivement mobilisé·e·s au contre-G7 à Hendaye et Irun, du 19 au 26 août, et plus particulièrement :
> les 21, 22, 23 pour le contre-sommet, > le 24 pour la manifestation, > le 25 pour les occupations des places publiques. En savoir plus
Le procureur de Nice muté et rétrogradé
Nous avons appris une bonne nouvelle aujourd'hui dans l'affaire Geneviève Legay : le procureur de Nice qui a multiplié les mensonges va être muté et rétrogradé ! Attac porte 4 (...)

- Lettre d'Info Attac Isère

Interpellation des députés au sujet de la ratification du CETA

27 juillet 2019

Suite à notre campagne d'interpellation des députés au sujet de cette ratification, des députés répondent et donnent leur position. Ci-dessous le courrier de M. Boris Vallaud, député PS des Landes (groupe Nouvelle gauche) :
Madame,
Vous m'avez interpelé sur le vote qui sera le mien aujourd'hui à l'Assemblée nationale sur le CETA.
Nul ne saurait aujourd'hui contester que la question écologique emporte avec elle l'impérieuse nécessité de reconsidérer radicalement notre rapport au libre-échange. De ce point (...)

- CETA, TAFTA et les traités de libre échange

Blog d'ATTAC Savoie

Table ronde barrages


L’hydroélectricité à l’épreuve de la libéralisation : du danger à être dépossédés de biens communs comme l’eau et l’électricité

en collaboration avec les Amis du monde Diplomatique Savoie et le collectif « faisons barrage »

La table ronde sera animée par le journaliste David Garcia qui a publié un article détaillé sur cette tentative de privatisation, ses risques et ses enjeux dans le Monde diplomatique (juin 2019)

a commission européenne a adressé récemment une nouvelle mise en demeure à la France, afin qu’elle lance le processus de mise en concurrence des concessions hydroélectriques, en gestation depuis 2008. Parmi les citoyens, parlementaires, élus locaux se dessine un large consensus pour s’opposer à la mise en concurrence d’un secteur stratégique au plan économique, social et environnemental. Ils le disent haut et fort : l’hydroélectricité,  qui repose sur deux biens communs, l’eau et l’énergie, relève davantage du service public que  du service marchand.

Vous trouvez un argumentaire détaillé dans les exposés de Roselend le 22 juin dernier, réalisés par des spécialistes de Sud et de la CGT

Ce débat est à l’initiative des Amis du Monde diplomatique Savoie, d’Attac Savoie et du collectif « Faisons barrage »  organisateur entre autre de la manifestation du 22 juin dernier à Roselend (http://www.privatisation-barrages.fr/le-22-juin-tous-a-roselend-en-savoie).
La table ronde sera animée par le journaliste David Garcia qui a publié un article détaillé sur cette tentative de privatisation, ses risques et ses enjeux dans le Monde diplomatique (juin 2019)

Évènement sur Facebook :https://www.facebook.com/events/2301680800161413/

Maraichers en danger

Donner votre avis sur le PLUI pour sauvegarder l'agriculture locale
Pétition sur change. org : http://chng.it/WHzffK7Rzy
Plusieurs agriculteurs bio sont menacés par le PLUI du grand Chambery : pour tenter de sauver les terres du Potager de Sonnaz  ou de la GAEC Petite nature ,allez donner votre avis sur l’enquête publique avant le 8 aout.

Contre la privatisation d’Aéroports de Paris, gagnons le referendum !

Important : Nous avons besoin de 4 millions de signatures pour obtenir un Référendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris. Prenez 5 minutes (votre carte d'identité et votre carte électorale) pour signer:

 https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

La bataille contre la privatisation d’Aéroports de Paris est engagée et concerne la société toute entière. C’est une bataille pour la démocratie car il va revenir à toutes et tous de pouvoir décider si un référendum est organisé. Mais c’est aussi une bataille contre les privatisations et pour la préservation et le développement des biens communs et pour les services publics. C’est aussi un combat pour la sauvegarde de l’environnement et pour la transition écologique car rien ne serait pire que laisser les clefs du transport aérien aux intérêts privés.

Depuis des années la privatisation des biens publics se fait à marche forcée. Des entreprises assurant des services publics sont vendues à des intérêts privés. Ignorant des objectifs sociaux et environnementaux de long terme, elles en profitent pour augmenter leurs prix, au détriment des usagers. Elles les transforment en machines à produire des dividendes pour les actionnaires, privant les finances publiques, et donc les services publics, de sommes considérables. Le scandale de la privatisation des autoroutes, celle de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, impulsée par l’actuel président de la République lorsqu’il était ministre, en sont de tristes exemples.

Mais cela ne leur suffit pas : outre les aéroports, la Française des Jeux, Engie, l’Office National de la Forêt, les barrages hydroélectriques, les ports, les routes nationales et d’autres sont les nouvelles cibles. Pendant ce temps, les hôpitaux publics sont au bord de l’explosion, des services hospitaliers, des lignes ferroviaires et des bureaux de postes ferment, les services publics s’éloignent des usagers, le statut de la Fonction publique est démantelé, les administrations et les entreprises publiques sont de plus en plus gérées comme des entreprises privées avec pour seul critère la rentabilité financière, au détriment de la satisfaction des besoins sociaux de toute la population.

La bataille contre la privatisation d’AdP est commencée : après des luttes syndicales importantes, plus de 200 parlementaires ont été à l’initiative du processus de référendum d’initiative partagée. Des appels à signature se multiplient.

Compte tenu de l’impératif de la procédure institutionnelle, qui exige qu’il y ait 4,7 millions de signatures de citoyen.nes, et qui exclut toutes celles et ceux qui vivent ici et n’ont pas le droit de vote, donnons à cette campagne l’ampleur nécessaire et impulsons une dynamique de rassemblement. Il s’agit d’en faire l’affaire de la société et des citoyen.nes. C’est pourquoi nous lançons une coordination de mouvements et d’organisations syndicales, associatives et politiques contre la privatisation d’Aéroports de Paris et plus largement contre les privatisations, pour les services publics et les biens communs. Chaque membre de cette coordination conservera bien entendu la liberté de mener sa propre campagne.

Cette coordination nationale a l’ambition de réunir le plus largement possible, dans leur diversité, syndicats, associations et partis politiques, les élu.e.s, les mouvements sociaux, écologistes, féministes... Des initiatives unitaires seront prises localement, avec la constitution de « bureaux de vote de rue », des conférences-débats publiques, des affiches, tracts, argumentaires divers, que nous mutualiserons au niveau national. Nous voulons atteindre 4,7 millions de signatures, pour que puisse se tenir ensuite un référendum national. Si cet objectif est atteint, ce sera un grand coup d’arrêt au rouleau-compresseur d’Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui projettent de privatiser un grand pan de l’économie et qui laminent ce qu’il reste de services publics.

Pour signer la demande de référendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Contre le G7, pour un autre monde.

Mobilisations du 19 au 26 août à Hendaye-Irun !

Du 19 au 26 août, des initiatives alternatives sont organisées au Pays Basque. Nous y construirons des alternatives solidaires, écologiques, féministes, anti-racistes, décoloniales, et anti-impérialistes. Nous appelons toutes et tous à se mobiliser à Hendaye-Irun face au G7 pour construire un autre monde !
Si vous souhaitez covoiturer, contactez Attac SAVOIE
Du 24 au 26 août, sept chefs d’États parmi les plus riches de la planète (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada) se retrouvent à Biarritz, sous la présidence de la France.

Ces sept puissances, marquées par la montée de politiques de plus en plus autoritaires et bellicistes, se retrouveront pour perpétuer un système au service des multinationales et des 1% les plus riches.

Ces politiques mettent le feu à la planète, augmentant les inégalités et la pauvreté qu’elles ont générées et qu’elles entretiennent, détruisant le vivant et le climat, au mépris des droits humains fondamentaux. Avec un cynisme à toute épreuve, leurs dirigeants déclarent se donner comme objectif la lutte contre les inégalités.

Face à l’écran de fumée de leurs beaux discours, nous leur opposerons l’urgence sociale, démocratique et écologique.

Du 19 au 26 août, des initiatives alternatives sont organisées au Pays Basque. Nous y construirons des alternatives solidaires, écologiques, féministes, anti-racistes, décoloniales, et anti-impérialistes. Nous appelons toutes et tous à se mobiliser à Hendaye-Irun face au G7 pour construire un autre monde !

Programme et contenu des mobilisations :

Plateforme Alternatives G7
contact@alternativesg7.org
https://alternativesg7.org

Ce communiqué a été rédigé en concertation avec la plateforme basque G7-EZ !
G7 EZ ! - Plateforme Pays Basque
Non au G7, pour un autre monde
info@g7ez.eus
www.g7ez.eus

CETA : Distribution de tracts aux élus et RDV avec Mignola

 

Ce samedi 13 juillet se tenait à Chambéry un colloque sur la démocratie locale, à l'initiative de Monsieur Patrick Mignola, député et président du groupe Modem à l'Assemblée Nationale. Une poignée de militant-e-s du Comité local Attac Savoie et du Collectif STOP TAFTA 73 attendaient les élu-e-s local-e-s (seul-e-s invité-e-s!) à l'entrée et à la sortie de la salle pour leur remettre des documents d'information et leur demander d'interpeler les élu-e-s nationaux-ales....

... afin qu'illes ne ratifient pas le CETA lors du vote qui aura lieu le 17 juillet 2019. Monsieur Mignola, seul parlementaire de Savoie à ne pas 
nous avoir reçus l'an dernier lors de la campagne, a accepté de nous rencontrer lundi matin pour échanger sur les dangers du CETA. Monsieur 
Mignola a reconnu que les parlementaires Modem sont à ce jour "très partagés quant à leurs intentions de vote"...

ATTAC Vienne Pays Rhodanien (38)

Primary Sidebar

Secondary Sidebar