Skip to content

Le revenu de base

Le revenu de base published on 2 commentaires sur Le revenu de base

En quelques mots

Le revenu de base, allocation universelle ou revenu minimum d’existence  est accordé à tout individu, sans exigence de contrepartie, de la naissance à la mort.
Il est un droit individuel en vertu de l’activité générée par l’individu (économique, sociale, culturelle, politique).

Quel est le bien fondé du revenu de base ?

Le revenu de base est inscrit dans les utopies sociales de la Renaissance. Déjà, en 1516, Thomas More publie « Utopia » où il envisage une société fondée sur la gratuité.

Plus tard, Thomas Paine introduit en 1795 dans « Agrarian Justice » le concept du revenu de base car  l’homme devait être le point de départ de la réflexion économique.

Ajourd’hui, cette idée du revenu de base est reprise par nombre d’intellectuels qu’elles que soient leurs appartenances idéologiques et géopolitiques : André Gorz, Götz Werner ou encore le prix Nobel d’économie James Mead pour ne citer qu’eux.

Principe, objections et financement

Chaque individu, par son existence et sa consommation contribue au fonctionnement de l’économie dans la mesure de ses moyens; Le revenu de base contribue ainsi à la création de valeur. Cela a été prouvé par l’expérimentation menée en Namibie (voir plus bas et au paragraphe « Quelques références, L’expérience de Namibie »).

Son montant doit être suffisant pour vivre, soit en 2013 d’environ 1000 euros / mois.

Oser déconnecter emploi et revenu conduit à poser la question de l’utilité sociale, de la place de l’emploi dans la société et dans nos vies.

 

L’instauration du revenu de base permet l’éradication de la pauvreté, l’émancipation individuelle, le recul du chômage, de meilleures conditions de travail et l’augmentation  de la sphère de valeurs non monétaires.

Pourquoi encore travailler ? Quel est le ressort de la motivation ?

Les expérimentations menées ne concluent pas à une désincitation au travail puisque 60 % des individus maintiendraient  leur activité rémunérée et 30 % un temps partiel  :

Dans la ville de Dauphin au Canada, où un dispositif de revenu inconditionnel a été testé pendant plus de quatre ans, le nombre d’heures travaillées n’a diminué que de 1%.
D’autres effets  inattendus ont vu le jour : les jeunes ont prolongé leurs études au lieu de travailler; les hospitalisations ont diminué ainsi que la criminalité.

Comment le financer ?

60 % des revenus sont aujourd’hui des revenus de transfert.

La mise en place du revenu de base peut simplement s’effectuer en transférant l’intégralité des budgets sociaux actuels, simplifiant ainsi les systèmes de redistribution sociale tout en diminuant la bureaucratie nécessaire à leurs fonctionnements.

Le revenu de base est aussi être un instrument de justice fiscale. Par exemple, dans le cadre d’un impôt unique : celui de la TVA au taux de 50%, il correspond à une remise d’impôt faisant du  montant mensuel de 2000 euros consommés, le plancher de taxation.

La radicalité du revenu de base n’est pas économique, mais intellectuelle.

  • On doit admettre en effet que son voisin mérite tout autant que soi une rétribution pour sa contribution à la société. Cela nécessite une certaine humilité, ou au moins « assumer notre interdépendance ».
  • Le revenu de base invite à prendre conscience du fait qu’on travaille toujours pour les autres, même si on a l’illusion de travailler pour soi parce qu’on en retire un salaire.

Des expérimentations anticipatrices

En Namibie

Les habitants d’un petit village du centre de la Namibie ont reçu pendant deux ans l’équivalent de 10 euros /mois.
L’initiative a été prise par les syndicats et l’église devant l’inertie gouvernementale.
Production, demande et autosuffisance ont été stimulées.
Il s’en est suivi un recul de la pauvreté, de la sous alimentation et une augmentation de la scolarisation.

Expériences similaires en Espagne, Belgique et Canada.

En région Rhône-Alpes

L’instauration du chèque de temps choisi (400 euros / mois) couplé à un mi-temps a généré l’émergence de bénévolat auprès d’enfants en difficulté …

Expérience similaire en Italie.

En conclusion

L’instauration d’un revenu de base semble pertinente mais correspond à un changement radical de mode de pensée et de fonctionnement.

Le revenu de base nécessite une refonte fiscale et/ou des transferts sociaux ainsi qu’une dissociation salaire/travail. Ce dispositif de contribution/rétribution conduit à innover de nouvelles formes d’organisation sociale privilégiant la création de valeurs non monétaires.

Le revenu de base : utopie d’hier, révolution d’aujourd’hui, réalité de demain !

Quelques références

Le site dédié à ce sujet :
http://revenudebase.info/

Télécharger le film
http://grundeinkommen.tv/le-revenu-de-base-le-film/
En plus du film visible en ligne, on peut télécharger depuis ce site au format DVD.

Initiative citoyenne européenne pour le revenu de base inconditionnel – European Initiative for Basic Income
http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

Résumé de quelques expérimentations
http://www.bastamag.net/article2056.html

L’expérience de Namibie
http://www.courrierinternational.com/article/2010/04/29/les-miracles-du-revenu-minimum-garanti
http://ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=6384

Programme Mincome
http://revenudebase.info/2012/12/evelyn-forget-experimentation-mincome-canada/

Trois articles de OWNI
http://owni.fr/tag/revenu-de-base/

Un article de Slate
http://www.slate.fr/story/61823/revenu-base-gauche-peur

Une initiative en Suisse
http://www.lecourrier.ch/un_revenu_de_base_pour_tous_pas_si_utopique_que_cela

Une étude de la Fondation Jean Jaurès détaillée sur les implications des différentes modalités :
Le revenu de base, de l’utopie à la réalité ?

2 commentaires

Pourquoi ne pas rajouter aux références ci-dessus celle du Figaro dans son article sur la Fondation Jean-Jaurès traitant de ce sujet (?) :
http://www.lefigaro.fr/social/2016/05/22/09010-20160522ARTFIG00110-un-revenu-universel-oui-mais-au-minimum-de-750-euros-mensuels.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Primary Sidebar

Secondary Sidebar