Skip to content

Les économies d’énergie

Les économies d’énergie published on Aucun commentaire sur Les économies d’énergie

Le naufrage énergétique des mois derniers nous l’a rappelé, l’énergie propre et bon marché est un leurre. Les économies d’énergie sont un des piliers de la transition énergétique1 et nous disposons pour y parvenir de 2 leviers que sont l’efficacité et la sobriété énergétiques2

Cliquer sur l’image pour afficher le poster

Leur mise en œuvre s’accompagne de nouveaux comportements pouvant aussi bien réduire à néant ces précieuses économies que faire émerger une société respectueuse de la planète, solidaire et plus résiliente.

Efficacité énergétique

On va chercher à optimiser la consommation et les rendements énergétiques, du process de production à l’utilisation du produit et jusqu’à sa fin de vie3.

Comment ?

Pour cela nous disposons de plusieurs leviers d’action en minimisant :

  • la consommation d’énergie grise4 en amont de la production (lors de la production et de la distribution énergétiques, pour l’extraction des matières premières ou leur transport):
  • l’énergie grise utilisée pour la production et la mise à disposition du bien,
  • la consommation énergétique lors de l’utilisation du produit,
  • et après usage, en optimisant le recyclage, l’énergie grise des matières premières recyclées étant inférieure à celle nécessaire pour leur extraction ou production, ou mieux en privilégiant la réutilisation (sobriété)

À ce jour, l’efficacité énergétique a déjà fait des progrès significatifs.

Quelques exemples d’efficacité énergétique

  • Bâtiments : habitat auto conçu (HQE5), maison passive, isolation…
  • Labellisation des équipements
  • Classe énergétique des biens
  • Optimisation des moteurs automobiles…

Effets inattendus liés à la recherche de l’efficacité

Faire des progrès en matière d’efficacité énergétique n’est pas toujours aussi bénéfique qu’on le pense. Elle est souvent liée à l’innovation qui induit :

  • une surconsommation des ressources,
  • une modification des usages,
  • des contraintes technologiques : plus on est « high-tech », plus on a du mal à recycler, la moitié des métaux n’étant pas recyclés du fait de leur petite taille,
  • des effets systémiques indésirables : smart city et voiture autonome utilisent et génèrent de nombreuses données impactant la taille des Data Centers

Effet rebond et paradoxe de Jevons

Une meilleure efficacité énergétique peut augmenter la consommation d’énergie en rendant l’utilisation de l’énergie relativement meilleur marché entrainant une augmentation de l’usage, ou en multipliant des technologies, produits et services qui étaient limités6

Exemples d’effet rebond

  • rénovation énergétique : 340 md€ dépensés induiraient une économie réelle de 1 kWh par an et par logement (habitations plus grandes, on ne met plus de pull à l’intérieur…)
  • frigos américains,
  • automobile : les gains apportés par l’ efficacité énergétique ont été réutilisés pour augmenter la vitesse et le confort des véhicules et non pour baisser la consommation de carburant. Même sur le créneau des véhicules d’entrée de gamme la consommation est restée inchangée7

On est en présence du paradoxe de Jevons lorsque l’effet rebond est supérieur à 100%, dépassant ainsi les gains de l’efficacité énergétique

Le modèle économique libéral dominant est basé sur la nécessité d’une croissance continue qui exige le constant renouvellement des produits. En langage de consultant on dirait qu’ « il faut changer de paradigme »

La sobriété énergétique

Il ne s’agit pas de tout débrancher ni de vivre à la bougie. La sobriété énergétique résulte du changement des usages et répond à un besoin réel qui soit le moins couteux énergétiquement et le plus durable possible. Elle s’attache au bon usage, au juste dimensionnement et à la mutualisation des biens et des équipements plutôt qu’à l’individualisation.

Ce ne sont pas uniquement des comportements individuels, cette démarche interroge aussi nos choix collectifs en matière d’aménagement, d’équipements et de société de surconsommation.

Faire mieux avec moins pour une économie réelle et plus résiliente !

Comment ?

4 leviers peuvent impacter la sobriété8

  • la sobriété structurelle crée les conditions d’une modération de notre consommation dans l’organisation de l’espace ou de nos activités
  • la sobriété dimensionnelle vise à proportionner les équipements avec les besoins réels des usagers et leurs conditions d’usage
  • la sobriété d’usage porte sur la bonne utilisation des équipements
  • la sobriété conviviale relève d’une logique de mutualisation des équipements et de leur utilisation

Exemples de sobriété

  • structurelle : aménagement du territoire en vue de réduire les distances à parcourir pour accéder au travail ou de favoriser les transports doux comme l’indemnisation des trajets de domicile/travail en vélo ;
  • dimensionnement
    • une voiture petite (consommation énergétique impactée à la production et à l’utilisation)
    • éviter les usages numériques inappropriés comme le stockage distant inutile (les photos personnelles hébergées dans le cloud consomment plus d’énergie qu’un stockage sur un disque dur local)
    • préférer un habitat collectif et plus petit, voire participatif, des locaux tertiaires adaptés
  • usage :
    • privilégier le réemploi et la réparation : en économisant des matériaux ils évitent la consommation d’énergie due à l’extraction des matières premières, au transport ou au recyclage.
    • juste consommation (et non restriction)
    • éviter le tout numérique (robot aspirateur, objets connectés, smart bidules, tesla)
    • réduire sa consommation de viande de moitié…
    • penser aux « petits gestes du quotidien » (mettre un pull…)
  • conviviale : choisir le covoiturage ou l’habitat partagé, l’économie de la fonctionnalité comme l’autopartage ou pour l’électroménager « biens en communs » 9

Quelques initiatives à titre d’illustration

Un matériel que l’on peut construire et réparer est aussi un enjeu sociétal en permettant d’en comprendre le fonctionnement.

  • électroménager : « l’increvable » lave-linge durable, réparable et évolutif10
  • téléphone mobile : « fairphone » équitable, réparable, évolutif, portage des mises à jour logicielles 11
  • low tech site à l’énergie solaire 12
  • négaoctet propose une méthodologie, des outils pour mesurer et améliorer l’impact des services numériques13

Obstacles à la sobriété

  • obsolescence programmée ou planifiée : logicielle, culturelle… Le collectif HOP promeut la réparabilité longévité et le recyclage pour des produits durables et réparables14
  • innovation : la technologie ne résout pas tout, elle induit de nouveaux comportements, c’est le besoin qui doit créer l’innovation et non le contraire
  • lobbies en tous genres : économiques, publicitaires ou culturel15

Sobriété dans les territoires

Dans le Nord-Pas-de-Calais, des actions sur la sobriété ont été  appliquées aux usages et aux besoins de la population en matière d’alimentation, d’équipement en biens matériels, de mobilité, d’occupation de bâtiments résidentiels ou tertiaires ; ils ont généré des économies d’énergie de 26% à 40% pour la collectivité locale 16

Depuis le 1er janvier 2021, la France a instauré un indice de réparabilité pour certains produits s’appuyant sur la mise à disposition de documentation technique, la facilité de démontage, la disponibilité de pièces détachées et leur prix17

Selon l’ADEME (juillet 2021) 36% des français déclarent se déplacer à pied ou à vélo plutôt qu’en voiture, près d’un sur deux limite ses achats de produits neufs 18 19.

La sobriété énergétique est aussi un projet de société, fondé sur l’économie de la fonctionnalité, s’inscrivant dans une nouvelle démarche de consommation qui renvoie à la distinction entre désir et besoin, permettant la recherche d’un « bonheur authentique »


  1. la stratégie de la France pour la transition énergétique repose sur 3 piliers : production, consommation, connexion (et interconnexion)↩︎
  2. On pourra consulter la Synthèse du scénario négaWatt 2022↩︎
  3. Ministère de transition écologique : Action de la France pour l’efficacité énergétique↩︎
  4. l’énergie grise est l’énergie nécessaire à la fabrication, au transport et à l’élimination des produits↩︎
  5. Haute Qualité Environnementale↩︎
  6. lire sur « bonpote » Paradoxe de Jevons et effet rebond↩︎
  7. une Citroën C1 de 2018 consomme 5 litres/100 km, autant qu’une 2CV de 1968 : le poids de la C1 est de 865 kg, celui de la 2 CV était d’environ 500 kg, la puissance du moteur a plus que doublé et la vitesse de pointe passe de 110 km/h à 170 km/h↩︎
  8. Consulter le site de négaWatt La sobriété énergétique pour une société plus juste et plus durable↩︎
  9. Les Biens en Commun : l’économie du partage version petit électroménager↩︎
  10. le concept du lave-linge l’increvable↩︎
  11. fairphone : Un téléphone mobile équitable, réparable, évolutif, portage des mises à jour logicielles↩︎
  12. le site web à l’énergie solaire LOW←TECH MAGAZINE↩︎
  13. Évaluation de la performance environnementale des services numériques en vue de leur écoconception↩︎
  14. Halte à l’obsolescence programmée↩︎
  15. les « ayant-tous-les-droits » ont fait étendre la redevance copie privée au matériel d’occasion, qui sera payée plusieurs fois, tuant la réutilisation des équipements↩︎
  16. Démarche énergie/climat du Grand Douaisis↩︎
  17. Tout savoir sur l’indice de réparabilité↩︎
  18. source ADEME : Sobriété, les données clés↩︎
  19. ADEME: La sobriété une aspiration croissante, pas encore un projet de société↩︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Primary Sidebar

Secondary Sidebar